En appui à un leadership collectif des parents pour la justice sociale à l’école

Alors que souffle un vent de compression budgétaire, de restructuration et de réforme sur le système d’éducation, des parents se demandent si leurs enfants en paieront le prix et quelle éducation ce sera si la même qualité est garantie partout. Le Centre de ressources de la troisième avenue n’emprunte pas la voie de la disqualification réciproque et du blâme mutuel entre parents et enseignantEs aux prises avec les limites de l’école publique. Il concentre plutôt ses efforts à trouver des manières novatrices d’aider des groupes de parents à transformer leur sentiment d’impuissance en une force collective et constructive à exercer à l’école et avec l’école.

À qui appartient l’école ?

L’histoire des batailles menées pour l’accès à l’éducation se raconte à travers la visite guidée en autobus « Une école pour tous » du Collectif d’animation urbaine l’autre Montréal et du CRTA (aujourd’hui ce circuit est animé par Montréal Explorations). Quatre cents parents saisissent cette chance d’examiner, à la lumière du passé, les enjeux à l’école publique de même que le rapport des citoyens à cette institution-clé : « Y a-t-il aujourd’hui une école pour tous dans nos quartiers ? Si non, quel est le rôle qui revient aux parents et citoyens ? Et quels sont les défis qui les attendent »?

De précieux collaborateurs, avec le soutien de l’Université McGill, s’emparent des résultats des conversations et conçoivent un guide pour l’éducation populaire avec les groupes de parents : «À qui appartient l’école ? Vers un sentimentd’appartenance des parents à l’école ». Pendant la dizaine d’années qui suit, des centaines et des centaines de parents participent aux séries d’ateliers organisées par le CRTA dans leur quartier ou à l’école de leurs enfants. À la suite des ateliers, des parents contribuent à des changements positifs dans les écoles. Il y a même un groupe de femmes qui va créer une capsule théâtrale sur le rôle des parents à l’occasion d’une l’assemblée générale.

L’impulsion donnée par le programme d’été de l’Institut de développement communautaire

De 1998 à 2006, le CRTA attribue plus de 250 bourses à des parents qui désirent participer au Programme d’été de l’Institut de développement communautairede l’Université Concordia. Ces parents apprennent avec des gens de partout au Canada comment canaliser leurs capacités et leurs aspirations dans un leadership pour le changement social. Des parents tirent de cette expérience l’impulsion pour lancer le mouvementParents en action pour l’éducation. Depuis 2004, des parents, et surtout des femmes issus de groupes sous-représentés dans la société, se relayent à l’avant-garde de ce mouvement voué à la participation des parents dans la défense et l’amélioration des écoles publiques de Montréal.

La Déclaration pour l’égalité en éducation de Parents en action pour l’éducation

Malgré les promesses de la réforme scolaire, le sentiment que les choses n’ont pas progressé également pour tous les élèves et leurs familles se fait sentir dans les rangs de Parents en action pour l’éducation. On organise cinq forums populaires dans autant de quartiers afin de mieux cerner les causes communes aux difficultés rencontrées par certains groupes d’élèves. Des chercheurEs mettent les résultats de leurs travaux à contribution. Deux cents quatre-vingts parents, éducatrices et éducateurs, organisatrices et organisateurs communautaires se voient forcés d’admettre que leurs préoccupations sont toujours d’actualité.

« Nos enfants sont des personnes, pas des problèmes! Nos enfants ont besoin d’être respectés pour ce qu’elles et ils amènent avec eux à l’école. Nous refusons d’être blâmés pour les maux du système. »

Aux lendemains des forums populaires, l’idée de créer une Déclaration pour l’égalité en éducation prend forme : il s’agit de prendre la parole pour demander à l’école de lever les barrières à la participation des parents à l’amélioration du système scolaire pour tous les élèves.

Dépasser les barrières à la participation à l’école

Mais quelles sont au juste les barrières à la participation des parents? Un processus d’éducation populaire s’enclenche avec une trentaine de parents aux commandes d’un parcours qui les mènera à la rencontre de quatre cents parents regroupés dans des cercles de discussion. Ces cercles sont organisés de concert avec des organismes communautaires, des groupes populaires et des écoles d’un bout à l’autre de Montréal.

Le processus donne ses fruits et débouche sur la rédaction de la Déclaration pour l’égalité en éducation. La déclaration nomme quatre obstacles qui se dressent devant les parents à l’école. Elle défend la vision d’une participation citoyenne des parents. La série vidéo « Pour une participation des parents à l’école » est ensuite réalisée dans les deux langues par le CRTA et Parents en action pour l’éducation. Elle doit servir à outiller les groupes de parents intéressés à explorer les bénéfices et les conditions de la participation citoyenne des parents en milieu scolaire.

Politique sur la politique interculturelle et plan stratégique à la CSDM

À la Commission scolaire de Montréal, des consultations sur la politique interculturelle et sur le plan stratégique fournissent un cadre d’apprentissage des mécanismes politiques. Parents en action pour l’éducation et le CRTA s’allient à des organismes communautaires et font des avancées significatives.

La Commission scolaire de Montréal demande au CRTA de venir l’assister dans la mobilisation des communautés issues de l’immigration autour de la consultation sur sa politique interculturelle. Mission accomplie!

Éducation publique en péril

Selon l’Institut Caledon des politiques sociales, la situation de l’éducation publique au Canada exige une attention immédiate en raison d’un fort courant en faveur de la normalisation et de la centralisation. Avec le soutien de la Fondation Walter et Duncan Gordon, cet institut vise à démontrer le rôle des communautés locales dans le renforcement de l’éducation publique en publiant le récit d’expériences réalisées d’un bout à l’autre du pays. Le récit de Parents en action pour l’éducation fait partie de la série Communautés et Écoles.

Le Prix Roma-Lavoie est décerné à Parents en action pour l’éducation en reconnaissance de sa contribution à une plus grande justice à Montréal.